Notre-Dame de la Tendresse – En communion de prières avec le peuple Ukrainien

Monseigneur d’Ornellas a demandé qu’une bâche avec l’icône de Notre-Dame de la Tendresse soit placée sur la Basilique Saint-Aubin, là où beaucoup de monde passe Place Sainte-Anne au centre de Rennes, et sur la Basilique Saint-Sauveur, également au Centre de Rennes, là où passe aussi beaucoup de monde.

De même, il propose à nos curés de mettre cette image dans leurs églises de telle manière que les fidèles puissent prier pour la paix et pour tous ceux qui souffrent ou qui sont morts en raison de cette guerre absurde et injustifiable.
Cette image publique sur la ville de Rennes et présente dans nos églises peut être un signe de communion dans notre espérance fondée sur Dieu qui est ami de la paix et qui nous pousse à la charité pour ceux qui souffrent.

Bien sûr, avec ce drame qui se passe sous nos yeux en Ukraine, dans notre Europe avec des rhétoriques guerrières qui rappellent tellement ce qui s’est passé pendant la Seconde Guerre mondiale, nous n’oublions pas le drame et les souffrances provoquées par les djihadistes au Sahel, avec le million de burkinabais qui sont déplacés dans leur pays.

Monseigneur d’Ornellas nous Invite à la prière pour la paix et à la charité dans l’espérance.

À propos de l’histoire de l’icône : les documents historiques mentionnent son arrivée par bateau à Kiev, en provenance de Constantinople, en 1131. Il s’agissait d’un cadeau du patriarche de Constantinople au grand-duc Iouri Dolgorouki. Elle fut alors placée dans le monastère Mejihirsky de Vichgorod, petite localité ukrainienne située à une vingtaine de kilomètres de Kiev.

Source :
https://www.rivagedeboheme.fr/pages/arts/oeuvres/notre-dame-de-vladimir-debut-12e-siecle.html
https://schola-sainte-cecile.com/tag/icone-de-la-vierge-de-vladimir/