Message du Père Robert pour la semaine Sainte

Chers paroissiens,

En cette semaine sainte bien particulière cette année une phrase de l’Evangile me revient très souvent :

Regardez mes mains

Et je regarde les mains de tout le personnel soignant qui tout en prenant le maximum de précautions, se dévouent sans-cesse auprès des malades et tout particulièrement de ceux qui sont atteints du coronavirus….

Et je regarde les mains de tous ceux qui sont à notre service… Ceux qui nous distribuent le journal tous les matins ou le courrier dans la boite aux lettres… Ceux qui passent chaque semaine pour vider nos poubelles,

Et je regarde les mains de la boulangère qui me remet le morceau de pain dont j’ai besoin ainsi que celles protégées par des gants de toutes les caissières de nos magasins,

Et je regarde aussi mes mains que je ne peux plus tendre pour saluer et dire bonjour….mes mains qui ne peuvent plus prendre  en ce moment un  tout petit enfant,

Et je regarde mes mains qui ne peuvent plus baptiser ni donner la bénédiction ou le pardon,

Et je regarde tes mains Seigneur en tournant les pages de l’Evangile

Tes mains grandes ouvertes pour accueillir les enfants :

Laissez les enfants venir à moi

Tes mains qui se posent sur les yeux de l’aveugle-né, après avoir fait un peu de boue, sur la civière du paralytique, quand tu croises la dépouille du fils de la veuve de Naïm, quand tu rencontres le lépreux ou l’homme à la main paralysée…..

Tes mains à Cana où tu as su apprécier le bon vin,

Tes mains quand tu déjeunes à Béthanie chez tes amis Lazare, Marthe et Marie et aussi quand tu bénis les 5 pains et les 2 poissons,

Tes mains quand tu calmes la  tempête sur le lac de Tibériade,

Tes mains qui se tendent toujours vers l’autre pour le remettre debout, pour l’encourager, pour partager, pour pardonner, pour dire ton amitié.

Mais en ce moment je m’arrête tout particulièrement

Sur tes mains quand elles prennent un morceau de pain et une coupe de vin et que tu prononces ces paroles extraordinaires : « Ceci est mon corps …Ceci est mon sang ….»

Sur tes mains jointes quand tu es en prière au jardin des oliviers et que tu pleures,

J’imagine tes mains crispées quand tu portes la lourde croix dans les rues de Jérusalem,

Et je n’arrête pas de contempler tes mains transpercées quand on t’a cloué sur le bois de la croix avec les gouttes de sang qui s’en échappent,

Ces mains qui ne peuvent plus bouger…et qu’on a enveloppées rapidement dans un drap.

Et voila qu’au matin de Pâques que dis-tu à tes apôtres apeurés ?

Regardez mes mains c’est bien moi

Seigneur je veux frapper dans mes mains. Je veux lever les mains vers le ciel pour crier très fort :

Il est ressuscité.

One Reply to “Message du Père Robert pour la semaine Sainte”

Laisser un commentaire