Le diacre: ministre du lien

Chers frères et sœurs,

Le diacre est parfois appelé ministre du lien et je trouve qu’en ce temps de confinement, cela prend une résonance bien particulière.

Plus de célébrations, plus de rencontres de fraternité, plus de visites à la prison, plus de repas partagés, plus de liens physiques, etc… Cette semaine sainte avec les célébrations suivies à la télé ou sur internet c’est bien, mais il y a un manque.

On sait bien sûr que l’Homme est un être social mais là je le ressens particulièrement dans ma chair, ce manque de liens, alors que  je me trouve pourtant dans des conditions de confinement très favorables !

Cela me rapproche un peu du quotidien de toutes les personnes seules, malades, dépendantes, exclues de notre société. Que fais-je pour elles ?

Je peux vous affirmer que dorénavant, lors des célébrations, je vivrai ce rôle de lien du diacre avec les absents de façon encore plus intense.

Et notre Seigneur, sur la croix, lui qui est en lien privilégié et permanent avec son Père, peut-être pouvons nous entendre de façon plus aigue son cri « Mon Dieu, Mon Dieu, pourquoi m’as tu abandonné ? »

Il a vécu toutes ces souffrances, cet abandon, par amour pour nous, pour nous montrer que Dieu est Amour.

Nous venons de fêter la victoire de la vie sur la mort par la résurrection de Jésus et le pape nous appelle à une contagion de l’espérance.

Oui Seigneur, que ces épreuves d’éloignement, de manque de liens pendant ce temps de confinement, nous rapprochent de Toi, source de Vie et d’Amour, pour qu’après, nous soyons encore plus attentifs à tisser du lien entre nous !

Un grand merci à toutes celles et tous ceux d’entre vous, qui souvent en toute discrétion, permettent ce lien dans nos communautés.

En union de prières (et Dieu sait que ce lien est important)

Prenez bien soin de vous et de vos proches

Fraternellement

Jean-Pierre Trouslard

Laisser un commentaire